Entrepreneur Venture | Business Table veut devenir incontournable pour les repas d’affaires
2624
post-template-default,single,single-post,postid-2624,single-format-standard,ajax_fade,page_not_loaded,,select-theme-ver-3.5,wpb-js-composer js-comp-ver-5.0.1,vc_responsive

Business Table veut devenir incontournable pour les repas d’affaires

Business Table veut devenir incontournable pour les repas d’affaires

Depuis sa création en 2012, la plate-forme française de gestion de repas d’affaires Business Table a levé 10 millions d’euros. Elle planche sur une application mobile qui doit être lancée d’ici la fin de l’année.

Eviter aux salariés de perdre du temps à remplir des notes de restaurant et aux entreprises des frais administratifs pour leur traitement. C’est la promesse de Business Table. Lancée en 2012, la start-up qui permet de gérer en ligne un repas d’affaires de la réservation jusqu’à sa facturation a suscité l’engouement d’investisseurs. Elle vient de boucler une troisième levée de fonds, de 7 millions d’euros. Seventure Partners et Entrepreneur Venture font leur entrée au capital, aux côtés des investisseurs historiques Amundi et Citizen Capital. Au total, la jeune pousse basée à Paris a levé 10 millions d’euros.

Business Table s’adresse aux salariés qui souhaitent organiser un rendez-vous client, un déjeuner de groupe ou encore un événement avec traiteur. La start-up compte plus de 400 clients, de grands groupes, comme La Poste, Orange et Estée Lauder, à des PME. Ils ont le choix entre plus de 30.000 prestataires (15.000 restaurants, 14.000 hôtels et lieux, et 1.500 traiteurs). Business Table promet aux entreprises qu’elles réaliseront une économie de plus de 30 % en rationalisant toute la chaîne de gestion. Plus de 2 millions de réservations ont été effectuées sur la plate-forme depuis son lancement.

La start-up parisienne, qui emploie 60 personnes, enregistrait 10 millions d’euros de chiffre d’affaires l’an dernier. Elle fonctionne sur un modèle freemium : la solution de base est gratuite mais les clients peuvent payer – jusqu’à 5.000 euros par an – pour des fonctionnalités supplémentaires (dématérialisation totale, facturation centralisée, etc.). Pour développer son offre de services, Business Table a par ailleurs noué des partenariats avec American Express, Edenred, Concur – éditeur de solutions pour les notes de frais et déplacements professionnels – et AirPlus, un spécialiste de la gestion de voyages d’affaires.

 

Application mobile à venir

« Les premiers restaurateurs et traiteurs avec qui nous avons travaillé ont tout de suite vu l’intérêt de Business Table. Nos créneaux de réservation sont du lundi au vendredi midi, au moment où ils ont le plus besoin de remplissage », souligne Mickaël Hadjadj, président fondateur de la jeune pousse et fils de restaurateur. « Et en discutant avec de grandes entreprises, en amont, je me suis rendu compte que la gestion du repas d’affaires était un vrai casse-tête. »

Ludovic Denis, associé chez Seventure Partners, commente : « Nous avons commandé des plateaux-repas avec leur solution. C’est extrêmement simple d’utilisation. Nous avons tout de suite été convaincus et été surpris que personne n’y ait pensé avant. »

Les fonds nouvellement levés par Business Table vont lui permettre de consolider son activité en France, de recruter une trentaine de personnes dans les douze prochains mois et de continuer à travailler sur la technologie pour garantir la meilleure expérience utilisateur. Ses équipes planchent sur une application mobile qui doit être lancée avant la fin de l’année.

Source de l’article : business.lesechos.fr

Communiqué de presse



SOCIÉTÉ DE GESTION AGRÉÉE PAR L'AUTORITÉ DES MARCHÉ FINANCIERS (N°AGRÉMENT AMF GP 00014)