Entrepreneur Venture | Groupe Silvya Terrade
2787
portfolio_page-template-default,single,single-portfolio_page,postid-2787,ajax_fade,page_not_loaded,,select-theme-ver-3.5,wpb-js-composer js-comp-ver-5.0.1,vc_responsive

Groupe Silvya Terrade

Grégory Declercq
 et Pierre Juhen – Dirigeants de Silvya Terrade  

 

COMMENT VOUS ÊTES -VOUS RENCONTRÉS ? QUELS ONT ÉTÉ VOS ACCOMPLISSEMENTS EN TANT QU’ENTREPRENEURS AU SEIN DU GROUPE ?

Nous nous sommes rencontrés sur les bancs d’HEC il y a plus de 10 ans. A cette époque, nous lancions notre premier projet : la création et commercialisation du premier cendrier de poche écologique, soutenu par la fondation Nicolas Hulot.

En 2013, nous avons eu l’opportunité de reprendre l’école Silvya Terrade de Lyon qui appartenait à la mère d’une amie de notre promotion, et c’est ainsi que nous avons démarré l’aventure. Nous sommes aujourd’hui le leader français des formations en esthétique, bien-être et beauté avec 35% de parts de marché pour un chiffre d’affaires supérieur à 20 M€. 4000 élèves étudient dans nos 24 écoles réparties à travers la France.

Entrepreneur Venture a joué un rôle majeur dans le développement du groupe en nous supportant activement dans les acquisitions réalisées grâce à une équipe d’investissement très présente. Le dernier investissement en Juin 2017 nous a permis d’acquérir une école à Limoges, en phase avec notre stratégie de build-up.

 

L’ATTENTE DES ETUDIANTS EN CE QUI CONCERNE LES FORMATIONS EN ESTHÉTIQUE, BIEN-ÊTRE  ET BEAUTÉ ÉVOLUE-T-ELLE AU FIL DES ANNÉES ?

Nous observons une tendance similaire aux autres formations : les élèves expriment une volonté croissante d’obtention de diplômes de haut niveau.

La reconnaissance du groupe Silvya Terrade pour son excellence en termes d’infrastructures et d’enseignement sont et seront un atout majeur dans cette évolution du marché.

Par ailleurs, nous observons une fréquentation accrue des formations aux métiers spa (Spa praticien et Spa manager).

Pour finir, les élèves attendent également une digitalisation croissante de leurs formations.

 

AU SUJET DE LA DIGITALISATION, COMMENT ENVISAGEZ-VOUS LE FUTUR DES FORMATIONS EN ESTHÉTIQUE, BIEN-ÊTRE ET BEAUTÉ ? QUELS SONT LES PROCHAINS PROJETS DE DÉVELOPPEMENT DU GROUPE ?

D’après nous, le futur de nos formations résidera dans le « blended learning » : un mix entre des formations « distancielles » par le biais d’outils digitaux et des formations « présentielles » dans nos instituts.

Nous accordons une place très importante à l’humain dans l’accompagnement de nos élèves, un enseignement purement distanciel est à ainsi proscrire de nos formations. Nous avons lancé notre première formation en « blended learning » en septembre 2017 et de nouvelles offres seront proposées lors de la rentrée 2018.

 

QUE CONSEILLERIEZ-VOUS AUX ENTREPRENEURS QUI SOUHAITERAIENT SE LANCER DANS LE SECTEUR DE L’EDUCATION ?

Outre la vision business, nous recommandons à tout entrepreneur dans le secteur de l’éducation et de la formation de penser prioritairement à l’aspect pédagogique et humain. Il est primordial de mettre l’accent sur l’employabilité de ses élèves en les formant à un métier qui leur assurera du travail par la suite. Par conséquent, la réflexion autour du cursus pédagogique doit être au centre des questionnements.

Secteur

Education

Date de création

1997

Date d'investissement

2014

SOCIÉTÉ DE GESTION AGRÉÉE PAR L'AUTORITÉ DES MARCHÉ FINANCIERS (N°AGRÉMENT AMF GP 00014)