Entrepreneur Venture | Débrief FrenchWeb : Nicolas Pernikoff, CEO de la Nouvelle (ex-Voseo)
3301
post-template-default,single,single-post,postid-3301,single-format-standard,ajax_fade,page_not_loaded,,select-theme-ver-3.5,wpb-js-composer js-comp-ver-5.0.1,vc_responsive

Débrief FrenchWeb : Nicolas Pernikoff, CEO de la Nouvelle (ex-Voseo)

Débrief FrenchWeb : Nicolas Pernikoff, CEO de la Nouvelle (ex-Voseo)

Débrief FrenchWeb de la semaine avec Nicolas Pernikoff, CEO de la nouvelle /. (ex-Voseo), un groupe constitué de quatre agences (Because, Five, Aristophane et NoSite) et accompagné par EV dans sa stratégie de build-up depuis 2014, et directeur des programmes de France Télévisions de 2005 à 2011. Face à Richard Menneveux, le fondateur de Decode Media, il revient sur l’actualité qui a rythmé ces derniers jours.

Source : FrenchWeb

En savoir plus : 

Dirigé par Nicolas Pernikoff, la nouvelle /. (ex-Voseo) réunit les agences Aristophane, Because, CBecause TV, Five et NoSite.

La nouvelle /. est une agence d’un nouveau genre, venue de la télévision, de l’éditorial, du branding, de la publicité, de l’écriture et du social media. Experts du contenu, de la marque et des médias mais aussi artistes, influenceurs, réalisateurs évoluent dans une organisation horizontale qui favorise la créativité et l’échange. 80 collaborateurs sont réunis pour accompagner des marques et entreprises telles que BIC, Materne, Airbus, PMU, Arianespace…

Faire entendre une parole nouvelle

Nouvelle et pas si nouvelle ! L’ensemble des agences cumule un chiffre d’affaires de 12 millions d’euros et un portefeuille de 120 clients. La nouvelle/. poursuit son développement en misant sur la complémentarité des compétences qu’elle met au service des marques. Elle se définit comme une agence qui veut faire entendre une parole nouvelle à l’ère du « tout contenu ».

Pour Nicolas Pernikoff, Président de l’agence : « Les marques sont de plus en plus puissantes, mais aussi de plus en plus vulnérables. Elles sont devenues leur propre média. Désormais pour exister, il leur faut quelque chose à dire. Partout, tout le temps. Quelque chose à dire d’intéressant, de pertinent, de singulier, qui leur ressemble et les révèle de manière juste. Qui puisse ouvrir une relation directe, vraie, nouvelle avec leurs publics. En devenant vivantes, les marques ont découvert une lourde responsabilité. Celle de se montrer à visage, et à coeur, découvert, de s’engager, de tenir la cohérence de leur histoire, (souvent-même de la trouver) et d’en répondre, au quotidien, et ce, auprès de tous. »

Source : l’ADN

 



SOCIÉTÉ DE GESTION AGRÉÉE PAR L'AUTORITÉ DES MARCHÉ FINANCIERS (N°AGRÉMENT AMF GP 00014)